C’EST MAINTENANT QUE TOUT COMMENCE !

Un atelier animé par Candice WOJAK, dirigeante de Relyance.

Les propos ci-dessous reflètent les résultats et échanges avec les participants à cet atelier, et les outils qui ont été pensés et mis en avant par Relyance pour réfléchir, et agir.

 

L’idée : échanger autour de ce monde en transition, pas tout à fait le même qu’hier, ni que celui de demain.

Décrypter les nouveaux enjeux

Quels sont les enjeux auxquels nous allons être confrontés maintenant, et les semaines à venir ?

Sur la base des réponses apportées par les participants à l’atelier (via KLAXOON) :

Aucun texte alternatif pour cette image

Partager les regards sur les nouveaux enjeux

Et vous, pensez-vous à d’autres enjeux ?

Sur la base des réponses apportées par les participants à l’atelier (via KLAXOON) :

  • La prise de conscience de la gestion du temps, et de l’équilibre de vie global
  • Les passerelles à créer entre travail, vie privée, école… au profit de l’écologie
  • Un nombre accru de personnes en quête de sens
  • Transformer l’entreprise dans les process, dans le métier, pour s’adapter aux nouvelles contraintes internes ET externes (clients, partenaires, fournisseurs)
  • Le lieu du travail, l’hybridation du travail (présentiel et distanciel) : le travail de manière globale, et la posture de l’entreprise
  • Un enjeu plus général de déconnexion aux outils digitaux, au niveau professionnel et personnel…

Nous sommes dans une quête d’un système hybride, à formaliser.

Apprivoiser les incertitudes et les peurs associées

Apprivoiser les incertitudes, c’est possible, à partir du moment où soi-même est au clair avec le « sens » que l’on veut donner.

Sommes-nous dans une de reprise économique, où l’on se doit de « rattraper le retard » ? Sommes-nous prêts à payer une nouvelle vague ? Comment être moins dépendant des paramètres extérieurs ?

Et s’il s’agissait plutôt d’un nouveau départ, de redémarrer en douceur pour ne pas « rattraper », et de penser autrement ?

Tout est à créer !

Le sens 

Concrètement. Il est beau de parler de « sens » (d’autant plus aujourd’hui). Mais posons nous les bonnes questions : quel est ce sens ? Qu’est-ce qui fait sens pour moi ? Pour mes clients ? Pour mon entreprise ? Qu’est ce que je veux vraiment être, vivre et défendre ?

Plus ce sera clair pour Moi, pour ma place, et plus ce sera clair pour les autres. Et plus nous pourrons être congruents et cohérents. Plus nous serons dans la même mouvance, plus nous pourrons emmener les choses dans la direction que nous souhaitons et partageons. Et c’est à cet instant, que nous pourrons construire, ensemble.

En entreprise, c’est là le moment de faire la distinction entre le sens réel, et ce que le service marketing met en avant. L’agilité des structures résilientes fera la différence, sans doute avec plus de fluidité et d’évidence pour les petites structures, mais pour les grandes également. Car l’effondrement de celles qui deviennent « obsolètes » dans leur modèle approche…

Créer un sens du collectif, cela s’apprend, en entreprise aussi !

Faire le bilan

Nous sommes dans une période particulière, une période de transition où l’on passe d’un état A à un état B. Un passage où il est très important de faire le bilan.

Que souhaitez-vous conserver de ce que vous venons de vivre ?

Dans le cadre de l’atelier, ce sont 3 grandes idées qui ressortent, et qui font référence notamment à la posture individuelle.

  • Savoir dire non, là où on osait pas « avant » : cette posture peut maintenant être acquise, maintenant qu’on l’a expérimenté, et que l’on a vu que c’est possible et que cela se passe bien !
  • La déconnexion : une fois que la décision est prise, la mise en oeuvre est plutôt simple !
  • Le travail collaboratif : avoir pris conscience, là encore avoir expérimenté, appris des outils le permettant.

Les nouveaux formats

Cette période a été propice aussi à l’innovation dans l’adaptation, aux nouveaux formats que l’on aimerait conserver.

Les réunions : quel doux constat, de s’apercevoir qu’une réunion de qualité n’est pas forcément constituée d’une trame de 70 slides, pour montrer qu’on a « du lourd » à bosser ! Nous avons revu les formats, et il serait intéressant et constructif de les conserver : des réunions moins lourdes, moins redondantes, avec des plus petits effectifs, plus forcément en groupe, plus forcément pour parler de tout, plus forcément dans une salle de réunion…

Décomplexé

Vous êtes-vous également rendu compte que même si vous n’êtes pas super bien coiffé pour une réunion, ce n’est pas grave ? Avouez, vous l’avez vécu aussi cette visio où ne vous êtes pas maquillé… avez-vous perdu la relation pour autant ? Et oui, nos clients, partenaires, contacts divers, ne nous ont pas lâché parce qu’on était pas parfait lors de ces entretiens !

Quand on a réussi a créer une vraie relation, qu’il y ait crise ou pas crise, elle se maintient !

« Comme avant »

Dans le bilan, nous entendons beaucoup dire « ce ne doit plus être comme avant ». Comme avant… c’était quoi avant ?! Il est nécessaire de clarifier ces propos, soyons clairs pour être sûrs : quels sont les critères précis, pour ne pas idéaliser quelque chose, et tomber dans des illusions qui nous ferons dire « Non mais, c’était quand même mieux avant »…!

Et pour demain, de quoi avons-nous besoin ?

Pour demain, de quoi auriez-vous besoin ?

  • Se laisser du temps, ou accepter que mes rêves vont prendre du temps pour se concrétiser : la notion du timing est très importante. Se lancer des projets innovants demande à prendre du temps (time to market). On veut souvent faire trop tôt, trop vite. Acceptez, prenez le temps.
  • Co construire – faire ensemble : il est intéressant dans cette volonté de faire une matrice des personnes avec qui on veut construire, et le faire de façon formalisée, pour voir avec qui, et comment formaliser ce que je vais co-constuire.
  • Une collaboration plus accrue de la part du management : la symétrie des attentions prend tout son sens ici. On en parle beaucoup au service des clients, des équipes pour la QVT… mais c’est aussi un levier à actionner pour les Managers. S’occuper autant du bien-être des équipes, que de celui des Managers, à qui l’on demande beaucoup.
  • Plus d’assurance, de l’ancrage… : la méditation est un excellent outil à appliquer ici. Cette période nous a demandé de vivre dans l’instant présent, plus que jamais. De nous auto-rassurer et de garder confiance. Méditer, pratiquer la visualisation, permet de s’apaiser et de puiser dans notre énergie profonde, dans des ressources insoupçonnées, pour se solidifier, et avancer plus sereinement.
  • Créer des zones d’espaces collectives : l’assurance et la confiance se co-construisent également, nous ne sommes pas obligés de le faire seul !

Si vous faites cet exercice, choisissez un objectif dans votre liste, un seul, et transformez le en action. C’est votre challenge ! De l’action, vous passerez ainsi à la planification, et à l’atteinte de cet objectif.

De quoi avez-vous vraiment besoin ? Ce n’est pas être égocentrique, que je garder en tête ce que vous voulez, et ce qui est bon pour Vous.

Le mot de la fin

« C’est maintenant que tout commence »… c’est maintenant que tout commence pour d’autres incertitudes, d’autres périodes de flou. Mais nous connaissons cela, cela ne date pas d’hier ! Alors, comment on s’ancre dans ce flou, pour éviter de chavirer, et de se laisser aller à la dérive, en perdant de vue ce qui a du sens ?

Nous nous posons de nombreuses questions : est-ce que je peux encore œuvrer dans mon entreprise, ou ma place est-elle ailleurs ? Comment travaille-t-on ensemble ? Comment vivons-nous ensemble ? Quels sont les nouveaux process à construire ?…

Commencez par vous poser les Bonnes questions :

  1. Qu’est ce que je veux ?
  2. De quoi j’ai besoin ?
  3. Comment j’y vais ?

Tout est possible ! Tant qu’on a pas tout essayer, cela ne nous coûte pas grand-chose.

Dans cette phase de transition que nous vivons, nous avons encore une petite fenêtre de tir pour se poser ces questions, avant de passer dans une nouvelle fenêtre.

Quelles leçons je tire de tout cela, car c’est maintenant que cette nouvelle utopie va pouvoir se créer pour créer un sens nouveau !

Voyez au-delà. Car ce n’est pas FINI ! Loin de là !

Qui est Relyance ?

Relyance accompagne les organisations vers l’épanouissement au travail, qui passe autant par les modes d’organisation que par le fait de le faire Ensemble, dans les relations professionnelles. De façon ludique, innovante, et durable !

02

Cette intervention a eu lieu dans le cadre de la Semaine QVT Synergique 2020, un événement digital et original organisé par Z’Est.

Un zeste de patience