COVID-19 : préparons l’Après (Antoine JOUAULT – CEO, fondateur de 3 structures)

« COVID-19 : préparons l’Après » est une nouvelle série de partages inspirants, de bonnes pratiques, de ces structures agiles et innovantes, portées par des valeurs fortes pour faire écho de leurs actions. Des modes d’organisation, des modes de management qui se veulent souples et humain, pour co-construire Ensemble le Monde de l’Entreprise de Demain.

 

Voici le témoignage de Antoine JOUAULT, CEO et fondateur de Trouver mon Architecte, Trouver mon Photographe, et Wiplii. Les deux premières start-up ont pour spécialité la mise en relation entre les cabinets d’architectures ou les photographes professionnels, les particuliers et les professionnels. Leur effectif est d’une vingtaine de collaborateurs, de 3 nationalités différentes. Créées par une équipe d’experts du marketing digital bénéficiant d’une longue expérience dans la mise en relation entre professionnels, ces deux structures sont des services gratuits qui permettent aux particuliers et aux professionnels d’être mis en relation dans le cadre de leurs différents projets. Aussi dans le digital, Wiplii est une plateforme de vente en ligne de jouets en cartons grandeur nature « pour petits aventuriers ».

 

Que faites-vous pour préparer la « sortie » ?

Pas grand-chose de plus que ce que nous avions déjà mis en place avant cette crise sanitaire ! En effet, les équipes bénéficient déjà très largement de télétravail, nous étions donc déjà équipé pour travailler dans ces conditions, et nous allons donc continuer dans ce sens.

(cf. article « Rencontre avec un Manager inspirant et inspiré »)

Quels messages passez-vous à vos équipes pour les préparer à l’Après ?

Je suis simplement honnête, en leur disant que ça ne va pas être facile. Les ministres parlent d’une crise économique qui va être brutale. Il faut donc être réaliste, et ne surtout pas laisser penser les équipes que tout va se régler d’un coup de baguette magique.

Ensuite, je les rassure sur le fait que notre produit est LA solution à cette crise sanitaire pour nos clients ! En effet, même si nos ventes auprès des architectes, des photographes, ont fortement diminué, notre service lui a fortement progressé : nous avons presque doublé les demandes de mise en relation entre février et avril.

Le mot d’ordre est toujours le même, responsabiliser chacun sur sa mission et ses objectifs. Si nous restons un minimum productif, la société ne doit pas rencontré de problème lors de cette crise. Cependant, si il y a un manquement collectif des objectifs nous allons avoir de la casse. L’objectif est toujours de faire comprendre aux collaborateurs qu’il n’y a pas d’un côté la direction et de l’autre les salariés, mais que nous nous trouvons tous dans un objectif commun.

Quelles actions avez-vous mis en place au cours de ces dernières semaines, qui ont fait grandir la structure ? Ou qui ont été mises en place à l’initiative des collaborateurs ?

Le seul changement d’organisation que nous pouvons noter ces dernières semaines a été la mise en place de la visioconférence. Même si nous avions auparavant déjà du télétravail, nous n’avions pas l’usage de visioconférences.

J’étais agréablement surpris de voir l’enthousiasme des collaborateurs, tous positifs, en se retrouvant en visio. Cela me conforte dans l’idée qu’ils sont épanouis chez Trouver Mon Architecte.

Tous me font part de leur impatience de revenir au bureau, et ça c’est très encourageant ! Nous attendons avec les consignes du gouvernement ce jeudi, pour organiser au mieux le retour en production de chacun.

Dans tous les cas, nous allons tout de même garder du télétravail de façon importante, afin de limiter le nombre de personnes au bureau, et nous suivrons les consignes du gouvernement.

Allez-vous conserver certains de ces changements pour l’Après ?

Oui, en référence au propos ci-dessus et à ce que cela apporte aux équipes, je pense que nous conserverons l’usage de la visioconférence.

Quelles seraient les valeurs que tu souhaiterais voir porter tes structures ?

Wiplii à un positionnement très ludique et écologique depuis le début. Les clients viennent d’ailleurs chez nous en partie pour ces valeurs.

À titre personnel, je favorise énormément le made in France, et je suis content de voir que beaucoup de consommateurs font ce choix pour conserver nos entreprises.

Pour TMA et TMP, nous sommes dans des valeurs très humaines et transparentes avec nos clients. Le but est de les accompagner pour leur fournir le meilleur service possible.

Notre concept séduit photographes, architectes et porteurs de projets car il est simple. Je souhaite au maximum communiquer sur notre fonctionnement auprès de nos clients, pour les rassurer sur notre travail et la qualité de notre service.

Je suis convaincu que si les architectes et les photographes comprennent notre fonctionnement ils auront davantage confiance en autre solution.

Comment traduirais-tu ces valeurs en actions aujourd’hui dans tes structures ?

Pour Wiplii je dirais solidarité, avec un concept singulier et français.

Pour TMA et TMP, pédagogie et collectif, car en mutualisant les budgets, plus nous avons de photographes et plus nous avons d’architectes, plus nous avons de demandes sur le site.

Enfin, que retenez-vous de cette période ? Quelles sont les « leçons » à retenir d’après vous ?

Après avoir échangé avec plusieurs chefs d’entreprise, je note que nous avons tous remarqué qu’avec la crise il est très facile de s’apercevoir qui sont les collaborateurs investi dans le projet, et les autres…

Ensuite, je suis un enfant de la crise. Mes premiers stages professionnels étaient en 2008, et je me rappelle très bien les effets négatifs que cela pouvait avoir sur les entreprises et ma recherche d’emploi.

C’est justement pour limiter la casse que j’ai bâti mon business modèle sur le principe de l’abonnement, afin de toujours avoir des rentrées d’argent, même en temps de crise. Cela me permet d’absorber plus facilement un ou deux mois de non-productivité.

À partir de mi juin, l’impact sera fort sur les Hommes et sur l’économie, car les trésoreries de beaucoup de sociétés ont fondue, limitant les investissements à venir. Il faudra donc que chaque entreprise s’adapte à son nouveau marché, ce qui passerai aussi par couper les budgets non-essentiels. Cela profitera à certains secteurs qui avaient du mal à recruter, comme la vente directe.

A titre d’illustration, et pour finir sur une note positive, ma société Wiplii a elle fortement progressé pendant le confinement : certains secteurs s’en sont mieux sortis que d’autres !

 

Encore un Grand Merci à Antoine pour ce témoignage .

 

Des propos recueillis par Z’Est Communication.

Z’Est communication vous accompagne dans vos projets de communication, de transformation, et de Qualité de Vie au Travail : conseils, structure, gestion de projets, rédaction et création de visuels (images et vidéos).

Un zeste de patience