COVID-19 : structures agiles, inspirantes et bonnes pratiques (épisode 3)

COVID-19 : Témoignage de Julien Rohmer, de la société Atalu

Entretien avec Julien Rohmer, Directeur de la société Atalu, basée à Krafft (67), qui compte 40 collaborateurs. L’entreprise est, depuis plus de 30 ans, spécialisée dans la menuiserie aluminium et acier, la tôlerie, et l’habillage de façades et intervient dans tout l’hexagone et les pays limitrophes.

QUELLES ONT ÉTÉ LES MESURES ET ACTIONS MISES EN PLACE A L’ANNONCE DU CONFINEMENT ?

Julien Rohmer : Nous avons été dans l’obligation de stopper les activités de fabrication et de pose, pour assurer la sécurité et la santé de nos équipes.

Les autres services de l’entreprise ont poursuivi, et le télétravail à l’image de nombreuses entreprises a été activé.

Au bout d’une semaine la production a repris. Nous avons contacté individuellement chaque collaborateur pour leur expliquer les raisons et les mesures mises en œuvre.

De leur côté, les équipes de pose ont repris progressivement dès le 21 avril.

COMBIEN DE PERSONNES SONT EN TELETRAVAIL ?

Julien Rohmer : 12 personnes, dont 2 opérateurs de terrain, à qui nous avons confié un ordinateur portable juste avant le confinement. Nous avions prévu de les faire évoluer mais nous n’avions pas encore pris le temps de le faire. Ce fut l’occasion de les former aux nouveaux outils numériques en téléconférence.

AVEZ-VOUS STRUCTURÉ LA COMMUNICATION, ET COMMENT ?

Julien Rohmer : La communication a été maintenue. Nous avons une adresse email interne qui permet à la Direction de s’adresser à tous les salariés, sur les emails pro et privés, afin de pouvoir s’adresser à l’ensemble de nos collaborateurs. Il s’agit d’un canal de communication informel qui nous permet de transmettre les dernières évolutions de l’entreprise.

Un groupe WhatsApp a aussi été créé, les personnes s’y inscrivent s’ils le souhaitent. Celui-ci permet de garder le lien même pendant le confinement : les anniversaires y sont souhaités, les nouvelles sont prises, des photos partagées…

Nous sommes ainsi en contact quotidien avec les équipes en télétravail.

Par ailleurs, chaque jour une réunion avec l’ensemble des équipes est organisée avant de démarrer la journée. Nous y rappelons les gestes barrières et les distances de sécurité, des vidéos explicatives sur l’hygiène de sécurité et le port du masque sont diffusées.

Nous sommes à l’écoute des remontées du terrain et adaptons les règles en fonction, pour qu’elles soient cohérentes par rapport à la réalisation du travail, et en cohérence avec les règles de sécurité.

COMMENT GARDEZ-VOUS LE LIEN AVEC LES ÉQUIPES ?

Julien Rohmer : Pour les télétravailleurs, en faisant régulièrement des visio-conférences à plusieurs, ou alors en one to one.

Ils le savent : mon portable et celui de mon associé sont toujours allumés, et ils peuvent nous joindre pour quoique ce soit.

Nous sommes présents avec mon associé en alternance et je passe chaque matin au siège pour assister à la réunion quotidienne de démarrage.

Nous avons par ailleurs demandé aux cadres encadrants la production qui pourraient rester en télétravail de faire des rotations, et ainsi d’être présents pour les opérateurs et permettre de maintenir le lien.

COMMENT GÉRER VOUS LES ÉMOTIONS DE CHACUN ?

Julien Rohmer : Individuellement, mon associé et moi-même prenons le temps, dès que nous détectons quelque chose, de contacter la personne en directe et de l’écouter.

La reprise des collaborateurs s’est faite de manière volontaire, les plus frileux ont été autorisés à prendre des congés en avance. Au bout d’une semaine, suite aux échos des collègues, ils ont souhaité revenir.

COMMENT ASSUREZ-VOUS LA SÉCURITÉ DES ÉQUIPES PRÉSENTES DANS L’ENTREPRISE, ET SUR LES CHANTIERS ?

Julien Rohmer : En appliquant des règles et des guides éditées d’une part par l’UIMM (métallurgie) et l’OPPBTP (bâtiment). La mise à jour de notre DUER validé par la médecine du travail et mise en place d’un PCA (Plan de continuité de l’Activité).

Également, par la mise à disposition de gel hydroalcoolique à chaque poste, le remplacement de tous les gants de manutention, mise à disposition de lingettes, ouvertures des toutes les portes, rotation des horaires de pause, mise à disposition de masques lavables avec obligation de le porter en continue même si distance (> 1m) …

Pour les chantiers : mise à disposition d’une réserve d’eau, et d’un supplément de savon dans chaque camionnette.

Comme évoqué plus haut, une réunion quotidienne est organisée à la prise de poste pour rappeler les gestes barrières et les distances de sécurité.

QUELS OUTILS UTILISEZ-VOUS ? POUR QUEL USAGE ?

Julien Rohmer : Nous sommes depuis plus de 2 ans équipés de O365 de Microsoft, et nous utilisions déjà quotidiennement TEAMSpour toutes les personnes équipées d’un ordinateur ou d’un smartphone. Je vais profiter de cette situation exceptionnelle pour le déployer également vers les chefs d’équipe de chantiers, qui jusqu’à présent se contentaient de l’email.

Pour le reste, la communication se fait de vive voix dans l’entreprise ou par téléphone, et bien entendu par mail.

COMMENT ENTRETENEZ-VOUS LA MOTIVATION DES SALARIÉS ? ET COMMENT ENTRETENEZ-VOUS UN ÉTAT D’ESPRIT CONSTRUCTIF ?

Julien Rohmer : En les tenant informés de tout, des difficultés rencontrées avec l’activité partielle, avec le financement de la trésorerie, avec les clients pour reprendre les chantiers, avec les fournisseurs pour s’approvisionner…

Cette transparence nous a semblé importante, pour qu’ils puissent se rendre compte de notre investissement pour assurer la continuité dans les meilleures conditions de l’activité.

Enfin, en étant présents à leurs côtés, disponibles, et à l’écoute.

CETTE SITUATION AMENÉE PAR LA COVID-19 VOUS A-T-ELLE PERMISE DE TRAVAILLER SUR DES SUJETS DE FOND ?

Julien Rohmer : Oui, elle nous permet de rebondir sur des actions positives que nous avons initiés avant le Covid-19, et qui aujourd’hui ont d’autant plus de sens.

Nous souhaitons avoir un impact positif au niveau environnemental, c’est un projet d’entreprise qui est partagé par l’ensemble des équipes, porteur de sens, d’engagement et d’optimisme. La situation actuelle est l’occasion de nous mettre plus rapidement au travail. 

Nous souhaitons aussi ouvrir le capital aux salariés de l’entreprise, et pour cela des transformations majeures doivent être réalisées.

Enfin, un travail sur les valeurs est aussi en cours avec mon associé, et plusieurs collaborateurs volontaires.

CELA FAIT PLUS DE 6 SEMAINES QUE LA SITUATION PERDURE, COMMENT SE PORTE L’ACTIVITÉ DE VOTRE ENTREPRISE ?

Julien Rohmer : Pour l’instant l’activité se porte bien, mais cela ne présage en rien de la suite. Nous avons pu prendre beaucoup d’avance sur des études, sur de la fabrication, mais pas de pose donc pas de facturation. La trésorerie va subir un choc qui va nous plonger dans l’inconnu, et nous souhaitons recourir le moins possible aux prêts de l’état car cela bloquerait notre capacité future d’investissement.

PERSONNELLEMENT, QU’ÉVOQUE POUR VOUS LA « CRISE » ACTUELLE AMENÉE PAR LE COVID-19, ET QUELS SONT VOS ESPOIRS POUR DEMAIN ?

Julien Rohmer : J’espère que ce n’est pas qu’une simple crise, mais l’occasion d’une vraie mutation de nos modes de vie, modes de consommation. Que l’humanité se réveillera de cette mise en veille de notre économie en se rendant compte que la Terre n’est pas infinie donc que la croissance ne peut l’être également… mais je suis un « uto-optimiste » ! Toutefois, n’oublions pas que tous les changements que notre civilisation a pu connaitre ont d’abord été initiés par un petit nombre.

ENFIN, AVEZ-VOUS UNE CITATION OU EXPRESSION QUI VOUS PORTE ? ET QUE VOUS SOUHAITEZ PARTAGER ?

Julien Rohmer :  Plutôt une définition que Yannick Roudaut (chroniqueur, conférencier et expert) m’a révélé lors d’une formation : le mot latin à l’origine du mot bénéfice est « beneficium », qui est un mot composé de « bene » et « facio » : soit « Faire du bien ». Au sens large, bien au-delà de l’aspect financier. Et c’est ce qui porte notre engagement, à mon associé et moi-même dans l’entreprise.

 

Propos recueillis par Nathalie Scheer, Partenaire CoLes enjeux évoluent, les attentes évoluent, les solutions existent !

 

Z’Est communication vous accompagne dans vos projets de communication, de transformation, et de Qualité de Vie au Travail : conseils, structure, gestion de projets, rédaction et création de visuels (images et vidéos).

Un zeste de patience