Rencontre avec un Manager Inspirant (et inspiré !)

J’ai eu le plaisir de rencontrer récemment le fondateur de l’entreprise trouver-mon-architecte.fr

Un parcours constructif

Du haut de ses 29 ans, sa vision du management s’est construite petit à petit, en fonction de l’entreprise et des équipes qu’il avait en face de lui. En effet, il a déjà cheminé professionnellement, ce qui lui a permis de découvrir et d’apprendre, de la multinationale à la start-up, de l’entreprise en pleine croissance à celle qui est sur sa fin.

A 25 ans, il manageait déjà 50 personnes. Une période où il s’est beaucoup remis en question : comment être humain et bienveillant, ne pas donner la vision du patron horrible et méchant, quand tu dois également virer de nombreuses personnes pour sauver l’entreprise…

Il a ainsi beaucoup appris, sur lui et sur les autres, sur les profils qu’il avait en face de lui, les comportements justes mais aussi des fois surprenants et décevants.

Sa vision du bonheur en entreprise aujourd’hui

Un jour quelqu’un lui a soufflé la plus juste des leçons : la recette du bonheur vient de soi. Un manager pourra donner toute son énergie et mettre en oeuvre les plus grandes transformations, c’est avant tout une question d’état d’esprit, c’est au collaborateur de décider d’être heureux au travail avant tout. 

Pour lui, le management « cool », c’est possible, mais pas avec n’importe qui !

Certains ont besoin d’être encadrés, rappelés à l’ordre, la souplesse et la liberté ne marchent pas avec tout le monde. Notre moteur est différent, selon notre éducation, notre expérience. 

Son mode de management aujourd’hui 

Ce jeune dirigeant est un manager engagé et engageant. Pour lui, le point le plus important dans une société part des Ressources Humaines, du recrutement.

Avec trouver-mon-architecte.fr, il a essayer de monter sa société parfaite.

Son équipe est constituée de jeunes gens qui ont fait des études, et surtout qui ont voyagé. Ils sont 13 à ce jour dont 3 nationalités représentées ! Des collaborateurs qui ont, de par leur parcours, une véritable ouverture d’esprit, et notamment de la mondialisation.

Les commerciaux n’ont pas de concurrence entre eux. Chacun a son fichier, avec une base de prospects, segmenté, donc pas d’histoire de « il m’a piqué mon client ! ». Un élément plein de bon sens et qui garantit la bonne ambiance et l’entraide entre eux.

Chacun a des objectifs quantifiés, et connait ainsi son but à atteindre.

Enfin, ils sont considérés comme bien plus que l’image du télévendeur que l’on peut avoir du commercial. Il ne veut pas d’une mécanisation, au-delà de ces anciens étudiants BAC+5, il a voulu des humains, qui sont beaucoup dans le conseil, l’écoute, le partage avec les clients, et entre eux.

Le but de chacun, c’est de tisser une véritable relation de confiance avec le client.

Casser les codes

Chaque début de mois un point chiffré est donné devant toute l’équipe… déguisé ! Amener un côté décalé et fun au quotidien et aux impératifs, ça fait du bien.

Et sa présentation de l’état des lieux et des statistiques va au-delà : des expériences, des vidéos qui l’ont marqué, des témoignages réels et inspirants de grands chefs d’entreprises du Monde entier.

La co-construction 

Ici, tout le monde est impliqué dans toutes les décisions.

Bien sûr, il n’a pas toujours fonctionné ainsi ! A ses débuts de carrière, il gardait tout pour lui, avec bienveillance car il pensait ainsi préserver ses collaborateurs. Il s’est vite rendu compte qu’il obtenait de meilleurs résultats en partageant avec ses équipes.

Cela peut être perçu comme du « partage du stress », mais « c’est OK » car cela va dans le bon sens. L’idée, c’est d’impliquer tout le monde vers ce que l’on doit atteindre ensemble, et comment on va le faire et y arriver ensemble !

Il s’est ainsi rendu compte que la carotte de la prime n’est pas forcément le meilleur et le plus sain des moteur à long terme, par contre, c’est de les faire participer, de les impliquer, de les responsabiliser, de leur faire confiance et de les motiver.

Dans cette même dynamique de co-construction, il a réservé une partie du capital de la société, qui sera redistribué aux salariés. Ce qui permet, si tout se passe bien (!), de les rendre  actionnaires de la société sous un délais défini : encore une action pour les gens réellement investis dans la boite !

La transparence et la confiance

Tout le monde sait où on en est, et les propositions sont constructives en ce sens !

Les accompagner, les projeter, leur donner une vision de l’avenir, toujours. Leur indiquer les possibilités d’évolution, rêver avec eux de la suite ensemble.

Un autre élément qui inspire confiance : l’exemplarité ! Lui-même vient quotidiennement à leurs côtés, pour appeler des clients, prospecter, partager avec eux.

Le télétravail : chacun bénéficie dans cette structure de 1 à 2 jours de télétravail par semaine, qu’il prend comme cela l’arrange. Chacun est autonome. Bien sûr, même avec des profils très impliqués, ce qui est le cas, il y a toujours des limites, et les piqures de rappel sont faites régulièrement.

En conclusion

trouver-mon-architecte.fr est une équipe heureuse et épanouie, c’est certain et cela se sent quand on passe un peu de temps à leurs côtés.

Cependant, le jeune Manager reste terre à terre : on est jamais sur à 100 % d’avoir toute une équipe heureuse et épanouie ! D’autant plus dans une jeune start-up, qui implique forcément que l’avenir est incertain.

Il est, et ils sont tous conscients qu’il y a encore beaucoup de risques. Mais ils sont aussi et surtout convaincus du potentiel du projet et du produit, et sont tous embarqués dans une vision de réussite ensemble.

Cette vision, c’est un choix que chacun prend, pour son propre bonheur et épanouissement au travail ET personnellement !

 

Z’Est communication vous accompagne dans vos projets de communication, de transformation, et de Qualité de Vie au Travail : conseils, structure, gestion de projets, rédaction et création de visuels (images et vidéos).

Un zeste de patience